Linkingtasy au Japon épisode 3 : Linkingtasy en V.I.E (Saitama, Japon)

28 février 2013

Journée d'intégration et derniers préparatifs avant le départ au Japon !!

photo

 

Hier, j'ai pris mon train vers 6h, et je suis arrivée vers 11h devant le bureau Ubifrance (mon TGV avait un peu de retard, heureusement que j'avais prévu le coup...). Après un mac do, je vais donc à la réunion qui commence vers 13h. La première partie était consacrée aux risques liés à l'information et à la sécurité, c'est-à-dire un très bref résumé de tout ce qui est espionage, veille, etc. que j'avais déjà vu notamment en cours de Benchmarking et de Veille concurrentielle internationale, donc merci master LEA AIIS (oui c'est de la pub !! lol). Bon sans surprise, y a des rigolos qui se moquaient du représentant de la DCRI, à croire qu'ils n'ont aucune idée de l'international, ça commence bien... lol. Ensuite ils nous ont fait sortir de l'amphi par pays, histoire de repérer les gens qui partent dans la même zone que nous. Je pense qu'on devait être un peu plus d'une centaine, mais seulement 3 pour le Japon !! (O_o) (en force : plus de 50 pour les USA, et environ 30 pour la Chine). J'étais assez contente car tous les 3 nous sommes issus d'universités, dont 2 de la licence LEA d'Aix !! :) On a un peu sympathisé avec les VIE de Corée du sud, pas très nombreux non plus. Enfin, nous avons eu une dernière réunion pour faire un point sur le système de sécurité sociale + mutuelle. Tout ça a fini vers 18h, je suis partie avec un compatriote VIE Tokyo, et puis j'ai pris mon TGV, et suis rentrée à Marseille vers minuit ; j'étais K.O...

 

Ce matin, les RH du Japon m'ont envoyé quelques info :

- plan de l'usine,

- carte avec les horaires du car de l'entreprise,

- confirmation de la réservation d'un hotel, pluôt bien apparemment (Palace Hotel Omiya), en attendant de voir mon studio temporaire avec leur agent. C'est cool puisqu'il semble que je n'aurais pas à trimballer mes bagages car un Limousine Bus (Keisei Bus) fait la liaison aéroport-hotel !! Ouf !!

- samedi et dimanche libre :),

- info sur ma journée de lundi avec leur agent (paperasse immigration, banque, etc.),

- RDV avec une RH mardi matin, 9h.

 

Donc là il est 19h13, j'ai déjeuné avec mes meilleures amies ce midi, et ce soir avec ma famille, et demain c'est le jour du départ au Japon !! Je vais finir mes valises ce soir... :) Le stress monte !!! (>w<)

Posté par Linkingtasy à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2013

Certificate of Eligibility, visa et billets d'avion.

Underconstruction

 

Les RH du Japon ont reçu mon CoE le 14/02, que j'ai ensuite reçu chez moi le 18/02. Je suis allée le jour même au Consulat pour déposer ma demande de visa business, et je l'ai retiré aujourd'hui. Il s'agit d'un visa de 3 ans à entrée simple, donc au Japon il faudra que je fasse une demande de permis de sortie du territoire pour voyager hors Japon pendant cette période ("re-entry permit"). Au fait, le visa est plutôt pas mal : rouge, plastifié, avec le mont fuji en fond dessiné dessus rouge foncé ; plutôt classe par rapport au visa étudiant qui me semble était en papier, rose-vert, avec des fleurs de cerisiers.

 

Pour mes billets d'avion, ce fut, encore une fois, un point d'interrogation... Je n'ai pas raconté mes précédentes anecdotes parce que finalement c'était trop stupide, mais cette fois-ci je la raconte pour le fun : l'entreprise au Japon pensait que je devais choisir moi-même ma date de départ, alors que je pensais que c'était à l'entreprise en France de décider (c'est quand même eux qui s'occupent de la paperasse avec Ubifrance depuis le début, c'est à dire environ 2 ou 3 mois...), et l'entreprise en France pensait que c'était à Ubifrance ou à l'entreprise japonaise de s'en charger. BREF, après quelques jours et quelques échanges de mails, tout a l'air d'être rentré dans l'ordre, et Ubifrance m'a envoyé par mail avant hier mes billets électroniques. OUF !! X) => Pour info, c'est bien l'entreprise en France qui remplit le formulaire "Fiche Départ mission V.I.E" (avec la date/horaire de départ souhaitée) et qui l'envoie à Ubifrance, qui a son tour me fait une proposition de vols que je dois valider. Mais rien m'empêche l'entreprise japonaise à demander à l'entreprise française une date de préférence, si cette dernière prend au moins la peine de mettre au courant l'entreprise japonaise de la procédure... lol

 

Bon sinon, rien à voir avec le V.I.E, mais dans ma vie personnelle en ce moment c'est pas la joie... En temps normal, j'exploserais de joie à la seule idée de partir bientôt au Japon, mais là j'ai un peu de crainte, de culpabilité... bref, j'essaie de les mettre de côté avec un peu de mal...!!

Posté par Linkingtasy à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2013

Etc, etc.

Meditation

 

Lundi, j'ai effectué ma visite médicale pour l'examen que demande Ubifrance. Le médecin (agréé de la fameuse liste) était super sympa, marrant en plus haha, plus cool que mon médecin traitant actuel, et surtout, il connaissait mon ancien médecin traitant, décédé recemment, et que j'avais pendant environ 20 ans. Bref, j'ai renvoyé le document et Ubifrance a confirmé la réception aujourd'hui sur civiweb.

 

A 3 semaines de la journée d'intégration, et donc pas trop loin du départ je suppose, je réalise que j'ai toujours pas réouvert un livre de japonais, notamment ceux acheté pendant mon échange universitaire... il y a deux ans mdr XD J'avais acheté 4 bouquins pour le JLPT N1, et j'ai à peine fait les premières pages d'un seul bouquin mdr j'ai une grosse flemme de les lire, alors je pense les rapporter au Japon pour y bosser quand j'aurais le temps après le boulot par exemple... ... peut-être :)

 

Bon sinon, j'avance lentement dans la lecture de l'étude du marché japonais, mais j'avance ! Presque à la page 200... \(-w-)/ En fait, c'est un ensemble d'études sur les différents secteurs au Japon, avec des comparaisons et des témoignages. Je pourrais donc me contenter de lire la partie "secteur automobile" ainsi que les parties générales (comment vendre au Japon, etc.) mais je pense que c'est plutôt intéressant d'avoir une idée de chaque secteur, sachant en plus qu'un secteur peut implicitement en influencer un autre...

 

Ah aussi, j'ai trouvé un article intéressant d'un gars qui a fait un stage dans un groupe étranger au Japon. Ca m'a pas mal rassuré, surtout au niveau des horaires de boulot j'avoue, j'espère que ça sera aussi cool pour moi... mdr XD

 

Voilà !! Sinon, la chanson du moment que j'écoute en boucle : Domino de Jessie J (je pensais que c'était Katy Perry qui chantait !!)

Posté par Linkingtasy à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2013

Préparatifs logement, transport, banque

LOGEMENT

 

Une RH du Japon m'a proposé le choix entre 3 logements temporaires pour la période de recherche, avant d'emménager dans mon futur chez moi. Il s'agit de 1K Leopalace, donc semi-équipés, et j'ai choisi le plus proche de mon entreprise bien sûr :

 

間取り図

 

Donc, plutôt cool pour un logement temporaire.. mais 124 500 yens le mois quand même... XD Bien sûr, je ne le paie pas directement (et heureusement...), mais chaque mois, mon indemnité (part géographique) subit un abattement de 20%, en échange l'entreprise japonaise s'engage à m'accorder un budget de 100 000 yens/mois pour le futur logement que je choisirai. L'avantage c'est surtout de ne pas avoir à payer au proprio les bonus obligatoires et souvent équivalents à plusieurs mois de loyer ! En plus, ça va peut-être m'aider à trouver un 1 ou 2 LDK chez eux !

 

Au fait, pour les appartements au Japon on parle en L ("Living"/salle de séjour), "D" ("Dinning"/salle à manger) et "K" ("Kitchen"/cuisine). Le chiffre devant la(/les) lettre(s) représente le nombre de pièces hors de ces trois LDK. Par exemple, un 1K c'est une salle avec un cuisine séparée (comme pour mon logement temporaire). Et 1LDK, ce que j'aimerais trouver, c'est 1 pièce en plus d'un espace large salle à manger, salle de séjour et cuisine.

 

Leopalace c'est une agence immobilière qui propose des logements vides ou semi-meublés, ce qui est assez rare au Japon. En plus, ils acceptent des locataires étrangers, et proposent leurs services en plusieurs langues. Pas mal d'atouts pour des expatriés donc ! Mais je n'ai encore jamais loué chez eux...lol. Au Japon, j'étais soit en famille d'accueil, soit chez des amis, soit en résidence universitaire.

 

 

TRANSPORT

 

Il y a quelques jours, j'avais essayé de demander une voiture de fonction à mon entreprise japonaise... LOL. Sans grande surprise, ils ont refusé (haha...), en me disant que même les employés "normaux" n'ont pas de véhicule de fonction (pour info, en tant qu'apprentie l'année denrière, j'avais droit à un véhicule de service... C'est pour ça que j'ai tenté avec eux, mais bon, au Japon il y a pratiquement pas de place de parking gratuite, donc un véhicule, surtout dans la métropole, ça revient un peu cher, effetivement...). Mais le logement temporaire se situe à environ 15 min à pieds de la gare, où le bus de l'entreprise (gratuit) passe. Apparemment c'est très pratique et de toute façon on n'a pas vraiment le choix car il y a peu de bus avant 9h apparemment... Donc j'aurais ça de moins à payer, ouf ! Par contre ça coute 650 yens (et 55min) l'aller-simple à Shibuya... :(

 

 

BANQUE

 

Concernant la banque, j'ai décidé de rester chez ma banque car elle a été plutôt compréhensive finalement, et nous nous sommes entendus pour :

- une carte visa gratuite (mais avec des frais de retraits et paiements),

- une carte de retrait internationale gratuite (qui sert surtout de carte de secours donc),

- un premier virement spontané international gratuit (pour prévoir plus le premier mois pour l'installation),

- un contrat de virements internationaux permanents avec frais d'envoi gratuits (périodicité et montant de mon choix, à confirmer par renvoi du formulaire par mail, lorsque j'aurais ouvert un compte au Japon dans n'importe qu'elle banque puisque les frais de réception et de change restent à payer à la banque japonaise).

Posté par Linkingtasy à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2013

Dans l'attente...

panda

 

Bon, j'ai pratiquement lu tous mes documents, si ce n'est l'étude de marché où j'en suis environ au tiers haha... juste que ceux qui me connaissent savent que la lecture n'est pas mon passe-temps favori... Sinon, j'ai signé et renvoyé ma lettre d'engagement, et une RH du Japon m'a confirmée le process en cours pour l'obtention de mon visa.

 

J'ai reçu un mail de M, mon responsable au Japon, me demandant de le tenir au courant de ma date d'arrivée (cc "S", le DAA, et "B", le chef de projet), et de lui poser des questions sur le job si j'en ai... Ils ont l'air vraiment gentil au service Achats, je ne sais pas si c'est à cause de ce que je leur ai dit en entretien ou s'ils sont toujours aussi cools, mais en tout cas, ça change un peu de mon ancienne entreprise, et ça me motive à bosser avec eux !! :) j'espère qu'ils seront toujours aussi sympa si je fais des erreurs lol. Ah d'ailleurs, en parlant de mon ex-entreprise, j'ai récemment eu des nouvelles de la RH du Japon. Je m'explique : l'année dernière, j'étais en deuxième année de master LEA AIIS en alternance. Donc j'effectuais 3 semaines en entreprise, et 1 semaine en cours pendant 12 mois. C'était difficile au début, et j'ai vraiment appris beaucoup de choses nouvelles chez eux, dans le secteur en général, mais également dans les méthodes de travail en entreprise, surtout pour les groupes internationaux. Vers la fin de mon apprentissage, ils m'ont proposé un poste en France en tant qu'acheteuse projet pour 6 mois, avec possibilité ensuite soit de rester en tant qu'acheteuse, soit de faire autre chose (et ailleurs) dans le Groupe. Mais j'ai ce projet de travailler à l'international, et notamment au Japon, depuis des années !! Au lycée, j'avais même pensé à être prof de français au Japon, vu que ça paraissait être le boulot le plus "simple" à faire là bas en tant que Française. Mais j'avoue que je ne suis pas aussi patiente qu'une enseignante, et le fait de me dire que je resterais à l'école toute ma vie me déprimait un peu... le commerce international m'a semblé être une bonne route, et j'ai décidé de faire la formation que je viens de finir, et que je ne regrette pas ! Bref, je leur ai dit que j'étais vraiment contente qu'ils me proposent ce job, mais que j'aimerais bien faire un VIE au Japon... L'année précédente, lorsque j'avais passé mon entretien, une RH m'avait justement dit que le groupe est également présent au Japon, et qu'un apprenti allait justement partir prochainement en VIE au Japon, de quoi ne plus me faire hésiter du tout sur l'entreprise ! Mais lorsque je finissais mon apprentissage, ils venaient juste de recruter quelques mois avant un VIE, et l'ancien VIE a été embauché après sa mission chez eux aussi. Donc l'une des solutions les plus "simples" pour moi de bosser au Japon chez eux avait été l'ouverture d'un nouveau poste en VIE, ce qui veut dire des demandes de validation, un processus long et "coûteux" en interne, etc. Mais j'étais en contact avec cette RH Japon pendant environ 2 mois qui me donnait régulièrement des nouvelles du front, puis, un jour plus de rien... j'avais beau la relancer, aucun retour de sa part... Alors j'ai laissé tombé, et dans mon désarrois j'ai postulé à d'autres offres. C'est 2 jours après avoir signé ma lettre d'engagement avec ma nouvelle boite, que mon ex-entreprise me demande si je suis encore intéressée par un VIE au Japon... m(-_-)m

 

A vrai dire, je suis super contente, et déçue à la fois : pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de me répondre ? Pourquoi ne pas m'avoir tout simplement dit "pour l'instant c'est pas possible, mais d'ici quelques mois ça serait envisageable" ?! J'aurais cherché à faire un CDD ou de l'intérim en attendant !! Est-ce que nous, jeunes diplômé(e)s ne sommes que du bétail ? De la main d'oeuvre qualifiée à exploiter, à prendre et à jeter au fil des besoins ?? J'ai quand même beaucoup investi en temps et en énergie pour toutes les missions que j'ai faite chez eux, pour m'adapter à leur logiciels et à leurs méthodes de travail, et je me voyais rester, pourquoi pas, dans le groupe pour plusieurs années. Mais dès que j'ai eu contact avec ma nouvelle boite, le feeling est vraiment bien passé : j'ai fait des recherches et j'ai trouvé pas mal d'info intéressantes sur le groupe, commerciales bien sûr, mais aussi des interviews du PDG dont une en particulier que j'ai apprécié : il expliquait qu'il ne suffit pas d'être diplômé(e) d'une bonne école pour réussir, que même le technicien peut apprendre des choses au manager etc, et d'ailleurs que lui-même n'avait pas fait de grandes études pour être aujourd'hui PDG puisqu'il a commencé "en bas de l'échelle" ! Ajouté à cela le fait que les produits m'intéressent plus que ceux de mon ex-entreprise, et que mes directeurs ont l'air plus attentionnés que mes anciens. Exemple : je devais prendre le TGV pour mon 2nd entretien en personne, et W, mon DAE, m'a demandé de lui envoyer les horaires et numéro de mes trains pour me réserver un taxi qui m'emènerait entre la gare et l'entreprise, à l'aller et au retour. Bon jusque là, j'appelle ça de la générosité. Mais après lui avoir envoyé ces info, il me répond en me demandant si je suis sûre de vouloir rentrer aussi tard, et me dit qu'il y a d'autres trains qui me permettraient de rentrer plus tôt chez moi si je veux, en me précisant même les horaires !! Là je me suis dit : ok, c'est de la gentillesse (ou de la pitié ? lol), ou alors son instinct paternel qui ressort lol. Et c'est même pas le fait qu'il m'ait réservé un taxi, c'est que le gars, il est directeur, il a 40 personnes à manager en Europe, et il trouve le temps d'aller vérifier les horaires des trains pour que tu rentres pas chez toi trop tard après l'entretien quoi !! (O_o) Pendant l'entretien il a vraiment été professionnel et sympa à la fois (non, ce n'est finalement pas un mythe, ça existe des directeurs comme ca !!). J'étais trop choquée, rien à voir avec mon ancien directeur... lol.

 

Bref, même l'équipe Achats au Japon a l'air sympa, je ne les ai pas encore rencontré, mais selon W, S est le gars le plus gentil qu'il connaisse de toute la planète (rien que ça !). Il ne sait pas si M est le plus gentil du Japon, mais c'est aussi un gars bien apparemment lol. J'étais trop MDR quand il m'a dit ça... XD mais intérieurement j'étais rassurée... :p

 

Re-bref, tout ça pour dire que je me languie trooooop de commencer ma mission avec eux !! Pas de promesse d'embauche à la fin du VIE, mais bon, rien n'est parfait, et puis on verra bien où ça me mènera !! :)

 

Voilou... :)

Posté par Linkingtasy à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2013

Welcome to my blog !!

panda

 

Bonjour à tous !!

 

Bienvenu sur mon blog, consacré cette fois à mon expérience en Volontariat International en Entreprise au Japon !!! :)

 

C’est donc après mes premières expériences au Japon au lycée, puis à l’université, que j’ai tout naturellement décidé de mettre en pratique mes acquis et travailler au Japon en effectuant un V.I.E à la fin de mon master LEA AIIS. Ce nouveau séjour représente pour moi non seulement une opportunité professionnelle, mais également (et surtout) l’aboutissement de plusieurs années d’études, de jobs étudiants, de soirées à réviser encore et toujours entre les kanji, les études de marchés, les travaux en groupes, mes premières expériences professionnelles, le MEMOIRE… !! Car ENFIN, oui eeeenfiiiiiiiiiiin, le projet professionnel que j’ai en tête depuis des années se concrétise, et je sens mes espoirs et mon attente être récompensés par un groupe automobile. Celui-ci m’accueille au service Achats de sa filiale japonaise à partir de mars 2013, située dans la préfecture de Saitama, et ce pour 2 ans.

 

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’Ubifrance ? Qu’est-ce que le programme « V.I.E » ?

« UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises, est un établissement public industriel et commercial (…). Notre mission : Accompagner les entreprises françaises dans leur démarche à l’export, depuis l'orientation sur les marchés étrangers jusqu’à la mise en œuvre de leurs projets sur le terrain et la concrétisation d'affaires. »

 Pour plus d’informations ==> UBIFRANCE

 

  « Etre Volontaire International, c’est partir pour une mission professionnelle à l'étranger tout en bénéficiant d’un statut public protecteur. Le VIE effectue sa mission au sein d’une entreprise française à l’étranger. Il occupe un emploi d’ordre commercial, technique, scientifique (…). L’organisme gestionnaire est UBIFRANCE, qui instruit la demande d’affectation et assure la gestion du VIE. Au 28 janvier 2011, 6 545 V.I.E étaient en poste pour le compte de 1 632 entreprises. (…) Les missions ont une durée comprise entre 6 et 24 mois, renouvelable une seule fois dans la limite des 2 ans. Le Volontariat International n'est pas du bénévolat : les V.I perçoivent mensuellement une indemnité forfaitaire, variable suivant le pays d’affectation, mais indépendante du niveau de qualification. Destiné principalement aux étudiants, jeunes diplômés, ou chercheurs d’emploi, de 18 à 28 ans, le Volontariat International est une expérience professionnelle enrichissante, véritable tremplin pour une carrière internationale. ».

Pour plus d’informations ==> CIVIWEB

 

« Concrètement, comment ça se passe ? », me diriez-vous. Et bien heureusement, les démarches sont plus rapides que pour les échanges !! lol. Pour donner quelques exemples, avec AFS pour partir en terminale une année dans une famille d’accueille japonaise et être scolarisée dans un lycée japonais, il me semble que j’avais attendu plus d’une année : j’avais alors postulé au début de ma 1ere, et je suis partie à la fin du second trimestre de ma terminale. J’avais vu des gens sélectionnés en même temps que moi partir bien avant, et les anciens partis avant ma sélection, revenir en France lol. Pour l’année d’échange universitaire avec ma fac, j’avais attendu 5 mois entre le dépôt de ma candidature et les sélections, puis environ 7 mois avant mon arrivée au Japon. (« La patience est une vertue »…)

Pour les VIE, il semble qu’il faille un minimum de deux (petits) mois entre le moment où l’on est choisi par une entreprise et notre premier jour de boulot. Après bien sûr, si les entreprises s’y prennent à l’avance elles peuvent très bien rechercher à l’avance leurs futurs VIE (notamment en interne, donc plutôt pratique pour ceux qui font des stages/apprentissages). En fait, deux mois c’est vraiment le minimum administratif imposé par Ubifrance je crois. D’ailleurs, officiellement mon VIE devait commencer au 1er février 2013. Mais puisque je n’ai eu la réponse positive de mon entreprise qu’en décembre 2012, et ben la date a été reportée au 1er mars 2013.

 

Ci-dessous, un « petit » historique pour vous donner une idée de ma situation :

- 22/10/2012 : publication de l’offre de VIE de l’entreprise sur le site civiweb,

- 24/10/2012 : envoi de ma candidature,

- 21/11/2012 : premier contact  reçu de l’entreprise,

- 26/11/2012 : entretien téléphonique avec le DAE (un Américain), le DAA (un Suédois), un chef de projet (un Brésilien), et l’acheteur superviseur du futur VI (un Japonais),

- 28/11/2012 : planification d’entretiens en personne sur l’un de leurs sites en France,

- 07/12/2012 : rencontre avec la responsable RH des VIE, puis le DAE (un gentleman d’ailleurs !),

- 13/12/2012 : réponse positive par tel du DAE (yeaaaah !!!), et annonce de la date officielle de démarrage du VIE (01/03/2013 : un vendredi, cool !! lol),

- 17/12/2012 : envoi de mes références à l’entreprise pour le dépôt de la demande d’affectation auprès d’Ubifrance, et dépôt en parallèle de ma candidature sur le site officiel du Groupe (procédure propre à l’entreprise ici),

- 19/12/2012 : embauche « officialisée » sur le site du Groupe (procédure propre à l’entreprise ici),

- 21/12/2012 : réception d’un mail d’Ubifrance confirmant la demande d’affectation de l’entreprise, et une PJ d’informations spécifiques pour le Japon (demande de visa business, etc). Aussi, il est mentionné qu’il faut encore que j’attende une réponse positive d’Ubifrance, et un mail d’informations complémentaires sur le système de protection international. Une réunion d’informations (« Journée d’intégration VIE - Hors Europe ») est obligatoire et devrait se dérouler à Paris, dans les 3 ou 4 jours avant le mois débutant la mission. Dès à présent, il faut donc que je prépare les documents nécessaires pour la demande du Certificate of Eiligibility, pour ensuite pouvoir déposer ma demande de visa. (Et NON, aujourd’hui, le 21/12/12, n’est pas la fin du monde, c’est le début d’une nouvelle ère !!!)

- 23/12/2012 : début de ma recherche de logement, à distance. Les plus intéressants (financièrement et techniquement) sont, pour moi, ceux de ces sites (non meublés) :

Après quelques visites de blogs et forums, je me suis dit que ça serait quand même plus pratique d’opter pour un 1/2LDK Leopalace, puisqu’ils sont partiellement meublés avec Internet ; notamment un de ce genre : http://www.leopalace21.com/movie/ch_01.html.

- 26/12/2012 : RDV avec ma banque pour voir leurs offres VIE.

- 03/01/2013 : point par tel avec une RH (procédure CoE, etc.),

- 08/01/2013 : envoi de mes documents à une RH du Japon. Celle-ci me donne aussi quelques info, notamment sur le logement (mise à disposition d’un logement près de l’entreprise pendant la période de ma recherche de logement + mise en relation avec une agence immobilière + mon budget loyer = 100 000Y/mois).

- 09/01/2012 : les soldes !! pour préparer en partie mes valises… hihihi !! 

- 11/01/2012 : réception par mail d’Ubifrance de ma lettre d’engagement (il s’agit du contrat) à renvoyer signée dans les 15 jours après réception de celle-ci. Plusieurs documents sont également à envoyer et à lire sur l’espace civiweb. Après avoir pris connaissance des info apparues sur le site, j'apprends qu'il faudra aussi notamment :

- Faire un examen médial d’aptitude (au plus tôt un mois avant le début de la mission),

- Renvoyer une copie de son visa/CoE + RIB + certificat de l'examen médical (au plus tard 8 jours avant la date d'affectation),

- Aller à une réunion d’information obligatoire pour les VIE hors-Europe (2 jours avant la date de début de mission),

- Lire le « Guide pratique du volontaire » (33 pages),

- Lire une étude du marché japonais (377 pages),

- Lire un communiqué sur la grippe A/H1N1 (3 pages),

- Lire le guide pratique de l’assurance internationale (12 pages) + notice d’information (56 pages),

- Remplir une fiche d’informations (dans les 15 jours après l'arrivée)

- Faire un compte-rendu d’installation (dans le premier mois d'arrivée),

- Faire un rapport d’activité (environ 1 mois avant la fin de la mission).

Posté par Linkingtasy à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]